Port offert à partir de 80€ d'achats - Paiement en 4X sans frais

Notre Maison

UNE HISTOIRE DE FAMILLE : L'AVANT-GARDE EN HERITAGE

 

Le Jardin Retrouvé est une Maison de Haute Parfumerie indépendante intemporelle, artisanale et familiale, qui a reçu l’avant-garde en héritage.

En 1975, Yuri Gutsatz, maître parfumeur renommé, rejetant les contraintes de la parfumerie traditionnelle dominée par le marketing, devient le premier parfumeur à fonder sa propre Maison. 

En 2016, Clara et Michel Gutsatz réinventent avec audace Le Jardin Retrouvé, dans une optique résolument écoresponsable et digitale, tout en gardant les délicates formules de Yuri ainsi que ses fournisseurs historiques.

Une coïncidence familiale troublante

Le père de Yuri, David Gutsatz, était ingénieur chimiste à Saint Petersbourg et, loin de son fils installé en France, a travaillé sur nombre d'ingrédients de synthèse essentiels à la parfumerie moderne. Bien plus tard, Yuri apprit que père et fils - chacun sans savoir ce que faisait l'autre - apportaient au même moment leur pierre à cette parfumerie qu'ils aimaient tant, l'un dans les ingrédients de synthèse, l'autre dans la construction d’une nouvelle vision de l’art des parfums !

Un leg précieux…

 

Yuri nous a légué ses milliers d’essais de laboratoire, ses formules depuis 1935, son implication dans la Société Française des Parfumeurs dont il était vice-président, et sa participation à la création de l’Osmothèque (Conservatoire des parfums d’autrefois).

… et de la poésie

 

Nous lui devons aussi un extraordinaire volume de notes, ainsi que des centaines de poésies sur la Russie et sur le parfum, toutes conservées par son épouse Arlette. C’est grâce à elle que nous en avons hérité et que nous pouvons aujourd’hui partager ce trésor avec vous.

Une rencontre exceptionnelle

 

En 2016, le parfumeur Maxence Moutte a rejoint l’équipe pour recréer les formules de Yuri, en restant au plus près de leur composition. Il a rencontré Clara et Michel à un mariage, où il exprimait son admiration pour le travail de Yuri. Grâce à cette rencontre, les parfums ont pu revivre et une amitié est née. Maxence a fait une première création pour Le Jardin Retrouvé en 2018 : la fragrance pour la Maison Mousse Arashiyama, suivie de son parfum de peau en 2021, et d’une autre fragrance pour la maison, Osmanthe Liu Yuan.

 

Un savoir-faire engagé depuis 1975

Les matières premières que nous utilisons sont de grande qualité, nous choisissons nous-même chaque ingrédient sans contrainte de prix. Nous tâchons de privilégier, lorsque cela est possible, un passage en direct avec les producteurs. C'est par exemple le cas pour la tubéreuse, le santal et le jasmin qui nous arrivent d'Inde grâce à la famille d'un producteur qui a travaillé avec Yuri avant même la création du Jardin Retrouvé.

LE PROTOCOLE DE VIEILLISSEMENT

Nous avons suivi à la lettre les préceptes de Yuri concernant la qualité et le soin pour l'élaboration de nos parfums, ainsi, tous sont soumis lors de leur fabrication à 3 semaines de maturation (temps de repos du concentré des ingrédients), suivies de 3 semaines de macération (temps de repos du parfum après dilution du concentré dans de l'alcool). Ces étapes sont indispensables pour que les matières premières puissent pleinement et harmonieusement s'exprimer. 

LE TEMPS DE MATURATION

Des ingrédients tels que la Rose Bulgare ou le Vétiver d’Haïti sont pesés selon la formule du Parfumeur et mélangés dans un estagnon d’aluminium, dans lequel ils maturent pendant un certain temps. Cette maturation détermine le degré de subtilité et d’équilibre harmonieux d’un parfum. L’industrie de la Parfumerie standard accorde habituellement autour d’une semaine à la maturation. En suivant le protocole de Yuri, notre temps de maturation est de trois semaines pour assurer une meilleure finesse.

LE TEMPS DE MACÉRATION

La macération a lieu à partir du moment où le concentré obtenu par la maturation est mélangé avec l’alcool (bio) pour créer le parfum tel qu’il sera par la suite vendu. Les standards de l’industrie de la Parfumerie sont habituellement autour de quelques jours pour la macération, mais Yuri était convaincu que le temps optimal était de trois semaines, c’est donc le temps que nous avons retenu pour la macération de nos parfums.

Le Clean

Début 2021, nous avons décidé d'aller un peu plus loin que l’écoresponsabilité. Nous nous sommes concentrés sur nos parfums eux-mêmes et sommes allés jusqu'aux normes de Clean Beauty (CREDO Dirty List), bien au-delà de ce qui était recommandé par les autorités régulatrices de la profession. Notre challenge était de conserver la même beauté olfactive qui a fait la réputation du Jardin Retrouvé, en restant fidèle à l'héritage de notre fondateur.

Dans un premier temps nous avons remplacé l'alcool traditionnel par de l'alcool biologique, puis nous avons changé les trois ingrédients que nous utilisions qui étaient soit mauvais pour la planète - l'un d'entre eux n'était pas biodégradable - soit mauvais pour la santé - l'un d'entre eux était un perturbateur endocrinien potentiel et un autre, allergène. Maxence Moutte, a déployé beaucoup d'efforts pour améliorer toutes les formules concernées tout en préservant l’intégrité olfactive de chaque parfum.

Après de nombreux essais – il en fallu 17 pour Sandalwood Sacré sur de nombreux mois – et l’aide bienvenue de la Maison de composition Givaudan, Maxence Moutte a relevé le défi : les fragrances resplendissent comme autrefois, et les taux d’ingrédients naturels sont aujourd’hui entre 93 et 97% pour chaque parfum.

©Sébastiennotre

L'art au coeur de notre identité

L’Art est au cœur de l’identité familiale du Jardin Retrouvé. Au-delà de notre fondateur, Yuri Gutsatz, aussi bien poète que parfumeur, il y avait son épouse Arlette, infatigable dessinatrice de motifs de tissus et créatrice du tout premier logo de la marque. 

 

Clara, belle-fille d’Arlette et de Yuri, est également une artiste internationale et une auteure reconnue (sous le nom de Virginie Michelet). C’est grâce à elle que chaque parfum est incarné par un jardin, possédant son visuel propre, sa vidéo, son histoire inventée. Elle a également conçu une installation, véritable parcours olfactif multimédia, faisant de l’achat d’un parfum un moment artistique et multi sensoriel. 

 

Enfin, en tant que Directrice de Création, Clara insuffle à la marque depuis 2016 ses idées autour de l’enchantement et des jardins, et mène des collaborations avec des artistes. 

2021 : une nouvelle identité

Depuis 2021, l’agence de design et d’identité de marque centdegrés a su puiser dans les racines de notre Maison pour faire advenir notre nouvelle identité, à commencer par notre logo et notre symbole, modèles du genre, qui évoquent à la fois notre nom, le Jardin enchanté, son portail et l’eau qui jaillit pour donner la vie. 

Quant à nos flacons de verre travaillés, aussi bien le 50ml que son petit frère le 15ml – ils représentent les portes du Jardin, avec en prime le symbole sur le bouchon en bakélite, signe de durabilité. Est-il utile de préciser que nos flacons sont plus rechargeables que jamais ?

 

Les illustrations qui décorent les packs secondaires et l’un des côtés des flacons ont été faites par l’équipe de centdegrés pour trois d’entre elles et par l’équipe du Jardin Retrouvé (Clara Feder et Kaya Bagamaz, avec l’aide de Fabien Adèle) pour les neuf autres. 

 

Dans le même temps, l’expérience multi sensorielle et multimédia imaginée par Clara Feder a été reprise et modernisée par centdegrés chine, qui a construit une expérience similaire inédite autour du parfum sur une surface de 9m2 pour des pop-up stores et expositions en Chine.

 

 

Si vous voulez suivre Clara sur Instagram, c’est ici : @clarafeder pour suivre la jeune artiste biélorusse Kaya Bagamaz, c’est là : @kaya_bgmz 

Pour voir ce que fait centdegrés c’est ici : @centdegres et @centdegreschina 

LE JARDIN RETROUVÉ VU PAR...

Clara Feder

Sébastien Notre

Kaya Bagamaz