Nathalie Feisthauer, Maître Parfumeur primé, est le nez derrière d’innombrables beaux parfums. Peut-être en possédez-vous un ? Elle a commencé sa formation professionnelle à la célèbre école de parfumerie Givaudan Roure en Provence, anciennement connue sous le nom de Roure Bertrand Fils, où Yuri Gutsatz était Chef Parfumeur de son vivant. Nathalie a été la première étudiante née « hors Grasse » à fréquenter cette prestigieuse école de parfumerie, rompant ainsi avec des années de tradition.

Nathalie a travaillé pour certaines des plus grandes et des plus célèbres maisons de parfum du monde : Cartier, Amouage, Comme des Garcons, Clarins, Hermès, Lancome, Mugler, Nina Ricci, Balmain (Vent Vert 1999), Van Cleef and Arpels, Versace et Yves Saint Laurent. Elle était également le nez derrière le pélargonium d’Aedes de Venustas (un des parfums préférés de Samantha).

Nathalie est aujourd’hui parfumeur indépendant, après avoir fondé sa propre marque, LAB Scent. Son récent travail pour Sous Le Manteau a remporté le prix du « Meilleur nouveau venu » aux UK Fragrance Foundation Awards 2020, s’ajoutant à ses nombreuses récompenses précédentes, dont le FiFi Perfumer of The year 2019.

De sa maison et de son laboratoire à Paris, elle a trouvé le temps de répondre à nos questions : courtes, douces et parfumées !

Quelle est la question qui vous est le plus souvent posée ?

Qu’avez-vous fait pour devenir parfumeur ? Et pouvez-vous reconnaître le parfum que je porte ?

Quel est votre premier souvenir de parfum ?

Les fleurs du jardin de ma mère, je les sentais toute la journée. Je me souviens aussi de l’odeur du parfum Opium.

Quel est le premier parfum que vous avez acheté ?

Yves Saint Laurent Opium, j’ai économisé pendant toute une année pour l’acheter.

Comment nous avez-vous découverts ?

Sur Facebook avec tous les messages et les alertes des médias sociaux.

Que signifie le parfum pour vous ?

Elle est personnelle, comme une signature.

Selon vous, de quoi l’industrie des parfums aura-t-elle besoin à l’avenir ?

Plus de diversité, plus de points de vue et plus de sincérité.

Nathalie Feisthauer était en conversation avec Samantha Scriven.

Avatar
Author

Write A Comment