Le Jardin Retrouvé Blog

On a tous un jardin, imaginaire ou non, au fond de nous. Quel est le vôtre ?

Voici celui de Yuri Gutsatz, poète-parfumeur, fondateur du Jardin Retrouvé

Yuri était un Russe immigré né en 1914 qui cherchait une protection dans un monde en plein bouleversement, où la guerre était omniprésente. Comme aujourd’hui.

Il rêvait d’offrir à chacun un espace pour se protéger, se retrouver, se rassembler face à l’adversité. Cet espace ne pouvait pas être matériel, car Yuri était avant tout poète.

Par hasard, il fut capté par le monde des parfums immédiatement à son arrivée en France, en 1933, à la suite d’une longue errance à travers l’Europe qui l’avait mené de Saint Petersbourg à Paris, via Berlin. Au sein des Parfums Mury puis de Roure Bertrand, il se nourrit alors de l’extraordinaire tradition des parfumeurs français.

Après un parcours imprégné de fidélité à sa famille, de l’amour de la France qui l’avait accueillie, de création de parfums pour Estée Lauder, Mary Quant ou Emmanuel Ungaro, sans oublier l’écriture de poèmes, les traductions de poètes Russes et même la réalisation d’une usine de parfumerie en Inde, Yuri fonda la toute première marque de parfumerie de niche en 1975, Le Jardin Retrouvé.

Il la dédia à tous ceux qui portent en eux un jardin imaginaire, à tous ceux qui possèdent un jardin secret qui les aide à exister face à l’incertitude.

Le Jardin Retrouvé nous entoure de réconfort, nous berce d’odeurs emplies de nos souvenirs et de nos désirs, nous offre des moments à partager, à vivre ensemble. Loin de ce que la société veut que nous soyons ou de ce qu’elle attend de nous.

Yuri voulait redonner sa dimension sacrée au parfum, parce qu’il est, tout comme la poésie, un moyen de communication directe vers ce que nous avons de plus spirituel en nous, de plus secret, de plus fort. Cette dimension, nous en avons plus que jamais besoin aujourd’hui.

Les parfums du Jardin Retrouvé s’adressent à une élite. Celle du cœur. L’élite de ceux qui agissent avec détermination et dont la ligne directrice est l’intégrité, l’authenticité, la vérité profonde puisée au fond de soi et la volonté de faire advenir un monde meilleur.

Clara Feder-Gutsatz, Mai 2016